La lettre du Maire

Cliquez sur les images

Culture et loisirs

..

Vie associative

Tourisme

Environnement

Utilisateurs en ligne

Nous avons 6 invités et aucun membre en ligne

Cadre géographique

La commune est constituée de 3 villages sérères : Fadiouth, l’île aux coquillages, la presqu’île de Joal qui occupe un cordon sableux littoral, et Ngazobil la pierreuse qui surplombe la falaise littorale au nord de Joal sur la côte atlantique.

La commune couvre ainsi une aire de 5035 ha à 32 km au sud de la ville de Mbour, dont 60% sont immergés ou inondables compte tenu des faibles dénivellations observées dans l’estuaire.

L’origine morpho-pédologique explique par ailleurs la nature des sols constitués essentiellement de vasières dans la zone la plus déprimée, le cordon littoral étant constitué de sable dunaire. Ngazobil quant-à elle, est bâtie sur une falaise calcaire qui borde au nord, la partie distale du cordon littoral.

   

Le climat soudano-sahélien est atténué localement par l’omniprésence de la mer (océan et l’estuaire) qui introduit des influences maritimes adoucissantes. Les températures varient entre 20 et 35 degrés.

Ces facteurs climatiques, géomorphologiques et pédologiques déterminent une végétation locale typique des estuaires du littoral ouest sénégalais : la mangrove.

Celle-ci colonise presque toute la vasière de l’estuaire constituant ainsi en toutes saisons un tapis vert troué de chenaux de marées anastomosées et parsemés de petits îlots de coquillages surplombés de baobabs et d’épineux. Ailleurs, sur le continent règne la savane arborée où dominent encore les baobabs et les acacias caractéristique du territoire agricole sérère.

On note ainsi la réserve forestière, jusqu’ici bien préservée, de Ngazobil et les périmètres reboisés de filaos et d’eucalyptus le long du littoral atlantique.

   

Au plan hydrographique, la commune est caractérisée par l’omniprésence de l’eau de mer

Son littoral atlantique s’étend sur plus de 10 km de Ngazobil à Palmarin, alors que l’estuaire qui baigne l’île de Fadiouth est constitué d’un réseau impressionnant de chenaux de marées dominés essentiellement par le rias de Mama-Nguedj, de Ndiémane et de Mbissel.

 

Partenaires